8 Οκτωβρίου 2014

Céline, Voyage au bout de la nuit / Lisez notre (1ère année)

Céline, Voyage au bout de la nuit

11e livre 
 04-04-2012
Une proposition de Iphigénie Theodoridou



Extraits des nos opinions

Iphigénie Theodoridou
Page à page , l’écrivain pénètre dans notre coeur et nous envahit littéralement. Son style est insurpassable, sa prose pointue, grand gueule, précise, cynique et hérmétiquement pessimiste. La cruauté de sa langue est insaisissable, blasphématoire et libératrice...La traductrice , dans le rajout, nous dit que l’innovation de Céline est “la langue participante” et en effet, l’écrivain peint , même quand il décrit la participation des animaux. Son discours brûle le coeur et l’esprit. 

Nikos Matenidis
J’ai affronté beaucoup de difficultés pas seulement en lisant les premières pages du livre, je me suis assez forcé j’ai râlé avancer et maintenant que je l’ai fini, je me demandé pourquoi... pourquoi ses mots, ses mots bavards, décrivent l’obscurité, la mort, le néant, la peur. Bien sûr, je ne voudrais jamais baser ma vie sur ces notions. Céline sait très bien élaborer les mots mais tous englobent la mort, le noir. La traduction est excellente. 

Stephanie Veldemiri